Cadre de vie / PLU

Pour toutes vos démarches, ne pas hésiter à prendre rendez-vous avec le CAUE

Vous trouverez ici le règlement du PLU ainsi que le plan :

 

Tout le territoire d’Asques est soumis aux Bâtiments de France.

PLU voté en 2007.

Pour toutes demandes de CU, PC, DP …   lien :

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R11637.xhtml

 

Asques, un site classé

Surplombant la Dordogne sur sa rive droite, encadré par l’église au sud et par le château Barès au nord, la commune d’Asques se présente comme un petit promontoire surplombant la plaine dans laquelle coule la Dordogne. Du haut de cet éperon calcaire, la vue panoramique embrasse toute la vallée.

Sur l’initiative de M. Léotey, adjoint au maire en 1973, des contacts furent pris avec l’architecte en chef des Monuments de France, qui, séduit par la beauté du paysage, entreprit l’inscription de la commune à l’inventaire des sites classés du département de la Gironde.

Le 12 février 1973, un arrêté ministériel gratifia le village de l’appellation « Site Pittoresque », mais selon les conceptions alors en vigueur, le périmètre du paysage classé fut limité à la colline et ses pentes naturelles.

Cette limitation n’étant pas du goût du maire de l’époque, il fut décidé de saisir la Commission des Sites de la Gironde en vue de l’extension de la superficie classée. La commission émit un vote favorable quand à l’extension du site à la totalité de la commune en avril 1978. Le dossier fut alors transmis au Ministère de l’Environnement, lequel s’appuyant sur le droit de requête de la commune, porta, par l’arrêté ministériel du 14 septembre 1979, l’intégralité de la commune à l’inventaire des « Sites Pittoresques ». Le panorama d’Asques était désormais entièrement protégé.

Le logement à Asques

La commune, isolée en majeure partie sur son promontoire dominant la Dordogne présente une urbanisation groupée au caractère ancien qui lui confère un charme et un pittoresque certain.

Environ 90% des logements  sont des maisons individuelles à destination de résidences principales dont 70% des occupants en sont les propriétaires.

Le parc locatif peu développé est de l’ordre de 15% des résidences.

Les logements sont aménagés pour 70% dans du bâti ancien antérieur à 1950

Pour sa part la commune est propriétaire de trois logements locatifs dont deux à vocation sociale, aménagés dans l’ancien presbytère; le troisième, situé au dessus de la mairie, est l’ancien logement de fonction de l’instituteur.

Le conseil municipal actuel s’efforce de conserver le caractère rural de notre commune et de préserver ce site (Inscrit  dans sa totalité à l’inventaire des monuments historiques), avec comme souci, majeur de maintenir la qualité de vie d’une communauté humaine restreinte à faible densité.